Historique de l'École
 

La confirmation de la Sainte Thérèse du Jésus Christ avait eu lieu le 17 mai 1935.

Le Monseigneur Antoun AKL a choisi également cette date pour fonder la congrégation des religieuses maronites de la Sainte Thérèse de l’enfant Jésus; association monastique, apostolique et patriarcale.

Dès sa petite enfance, le pieux Monseigneur Antoun AKL, né à Jdeidit Ghazir à Beirut en 1890, a suivi ses études au séminaire, en avril 1914, il a été ordonné prêtre puis nommé supérieur en 1917. Sa devise consistait, d’une part, à nous concentrer davantage sur nos âmes au sein de cette période inquiétante et mouvementée, et d’autre part, à comprendre que c’est l’union avec le Christ qui rend nos actions efficaces.

Afin de concrétiser cet esprit, il se dévouait auprès des écoles et des associations telles que : «La protection des filles, les scouts, les aveugles et le secours des enfants».

De même, il dirigeait le dispensaire de Saint Elie s’occupant des personnes démunies et lança la revue «Rissalat Al Salam» jusqu’à l’an 1937, où il lui est conféré la grade de Monseigneur.

Il comptait toujours sur Dieu et il estimait que le service ne s’accomplit que par la concretisation de la volonté, du sacrifice et du travail, ce qui lui a permis l’élaboration de plusieurs secteurs de services à l’intérieur de l’association: les services médicaux, sociaux, pastoraux et éducatifs, tels que les établissements scolaires, entre autres le lycée des soeurs de Sainte Thérèse – Amioun dont le patriarche Antoun Arida encourageait l’instauration en 1947. Au début de sa fondation, l’établissement  renfermait une école primaire et un orphelinat pour les filles. Ensuite, il est devenu progressivement un lycée. En 1990, un institut technique a été mis en place.

Ce centre éducatif est classé parmis les écoles les plus importantes que la congrégation regroupe. Ses élèves atteignent d’excellents résultats dans les examens officiels et dans les universities. Ce centre est évidemment connu par son esprit ouvert et familial.

L’établissement scolaire ne se contente pas du service pédagogique, en fait, le service apostolique y constitue un ajout primordial. A l’école, il y a l’église pastorale de Sainte Thérèse qui renferme les reliques de la Sainte patronne et de ses parents Louise et Zélie Martin.

Les religieuses coopèrent avec le prêtre de la paroisse afin de créer un centre d’écoute et d’accompagnement spirituel pour les jeunes et les familles.



  961 (6) 950024          

  collegestethereseamioun@yahoo.fr          

  Amioun  , Lebanon